Schermata 2016-05-31 alle 22.08.15

Mon Gothard

Mon premier souvenir marquant du Gothard remonte à l’école de recrue. J’étais cantonné dans la fortification d’Airolo qui, à cette époque, ressemblait à une place d’armes austro-hongroise. Inoubliables ont été les longues marches le long du col et les quelques « détours » sur les montagnes environnantes.
A l’âge adulte j’ai retrouvé le massif du Gothard durant la période de chasse, hôte d’amis chasseurs dans une cabane du val Canaria. Des séjours rustiques mais très agréables dans un cadre naturel magnifique.
L’inauguration du tunnel figurera dans les livres d’histoire suisse sous un chapitre à part, avec un avant et un après.
L’avant appartient à la longue série de chefs d’œuvres d’ingénierie ferroviaire qui ont modelé notre pays. L’après marque un tournant historique dans la politique des transports européens axée sur le transfert des marchandises de la route au rail. Le Tessin ne sera plus jamais une région périphérique mais s‘imposera comme un pôle d’échanges économiques et un laboratoire d’idées.

In: Tribune de Genève – 24 Heures, 2 giugno 2016

0 commenti

Lascia un Commento

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Lascia una risposta

L'indirizzo email non verrà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *